Salon de l'Agriculture

 

"Salon de l'Agriculture, Portes de Versailles Paris"

Vendredi 7 h 15. Lieu : Gare de Bayonne

Lorsque le TGV entre en gare, à l'heure prévue (grâce à Bruno et Laurent sûrement), personne ne manque à l'appel. Nous avons tous hâte de profiter du super programme concocté par Serge !

Vendredi 9 h 30. lieu : Juste après Bordeaux.

Les premières canettes sont décapsulées, et les plateaux de victuailles préparés avec toujours autant de talent, par Nadine et Boule passent de main en main, pour le plus grand plaisir de nos papilles.

Vendredi 10 h 30. Lieu : entre Châtellerault et Tours.

Bruno nous montre sa maison natale. On est content. Alors on fête ça en buvant une nouvelle bière...

Vendredi 12 h 30. Lieu : Gare Montparnasse.

Tout juste descendu du train, Chef Garay qui vient de repérer 2 religieuses "en tenue", nous donne le "la", pour démarrer notre toute première chanson dans la capitale... Ce sera l"Alléluia de Taizé", sous le regard médusé des autres voyageurs, et des 2 bonnes soeurs qui ne cessent de demander autour d'elles "Mais qui sont-ils, mais qui sont-ils ???"

Vendredi 13 h 30. Lieu : Hôtel "Le Vent de Sable"

Très dépaysante décoration et architecture marocaine de notre hôtel. Ce sera parfait pour le week-end. Seul les serrures des portes ont un peu de mal à fonctionner.

Jacques, qui n'a pas réussi à ouvrir la sienne, sollicite l'aide d'une femme de chambre, et s'inquiéte de savoir si quelqu'un pourra également lui donner un coup de main, le soir en rentrant. Après 3 tentatives, et devant les yeux écarquillés, de la jeune femme, je me permets de prendre le relai et de demander "Il vous demande si il y a un veilleur de nuit ?" Comprenant visiblement plus facilement l'accent basque que l'accent français, elle répond que non, ce qui fait conclure notre Doc par un merveilleux "Si je peux pas ouvrir la porte, je vais défoncer..." Re yeux écarquillés...

Vendredi 13 h 45. Lieu : Rue Mademoiselle Paris

Boubouille qui nous a expliqué qu'il avait vécu plusieurs années à Paris, prend en charge notre groupe dans les rues glacées de la capitale, afin de nous conduire à la Cantine du Troquet Dupleix où nous devons déjeuner.

Nous nous apercevrons rapidement que nous tournons en rond, et demandons notre route à un véritable autochtone qui nous explique que nous nous dirigeons exactement à l'opposé de notre rendez-vous. Ceci qui entrainera ce commentaire de Jacques (toujours lui) : "A mon avis, Boubouille, ça doit faire un moment qu'il est parti d'ici. Je pense même qu'il a du vivre ici du temps de l'occupation..."

Vendredi 14 h 30. Lieu : Bvd de Grenelle Paris

Arrivée à la Cantine du Troquet Dupleix, chez l'ami de Luis, Christian Etchebest, et début des hostilités...

Samedi ......... Ce qui se passe à Paris, reste à Paris....

Nous pouvons juste vous dire, que nous avons fort bien mangé, que nous avons été très bien reçu chez Pierre Oteiza et chez Christian Etchebest, que l’on a chanté comme jamais encore, qu'on est allé jusque sous la tour eiffel, et qu'on est prêt à remettre ça une prochaine année !

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 04/03/2013